AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PARLONS PHILOSOPHIE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3840
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Dim 28 Fév - 14:45

La véritable libération, c'est s'affranchir du désir. Mais je n'y arrive pas encore. Je suis encore loin d'être un "éveillé". Je ne peux pas encore goûter aux délices du Nirvana... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Dim 28 Fév - 17:27

Mais c'est supposé être quoi le nirvana ? Un "anéantissement" total, un état de paix où plus rien ne nous atteint, ne nous touche ? La mort quoi.
La vie, c'est le bruit, les couleurs, les odeurs, les sensations, les émotions, c'est vibrer, aimer, souffrir, ressentir, le bon comme le mauvais. Et elle est tellement courte, tellement fragile cette vie que, franchement, je préfère la vivre pleinement, intensément tant que je peux plutôt que de me faire chier à méditer des heures pour atteindre... Ben, rien en plus.

(faudrait que je fasse un petit topo sur l'existentialisme un de ces quatre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Dim 28 Fév - 17:53

Je peux comprendre le besoin de se protéger de la vie et de tenter d'avoir un détachement de tout.

Personnellement je ne pourrais pas. La passion, l'émotion, le désir, l'envie, l'amour, le partage, vibrer, ressentir, sont des choses bien trop importantes pour moi pour pouvoir les retirer de mon esprit.

Et je préfère en profiter tant que je le peux, pour ne pas arriver vieux et impotent et avoir des regrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Dim 28 Fév - 21:22

Gorak a écrit:
La véritable libération, c'est s'affranchir du désir. Mais je n'y arrive pas encore. Je suis encore loin d'être un "éveillé". Je ne peux pas encore goûter aux délices du Nirvana... Smile

Eveille-toi plutôt à la vraie vie et laisse donc tomber ces fausses philosophies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3840
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Dim 28 Fév - 22:15

C'est ce que je fais. De toute façon, je suis peut-être moi aussi trop occidental pour comprendre pleinement le bouddhisme.
Comme VS, j'aime aussi profiter de la vie et goûter à tous les plaisirs, vivre chaque émotion jusqu'au plus profond de mon être.

Je pleure les êtres disparus. Et pourtant, je sais qu'ils ne sont pas éternels. En Extrême-Orient, j'ai l'impression que, de ce point de vue là, ils savent mieux approcher la mort des proches avec beaucoup plus de calme et de sérénité.

Si cela les aide à faire leur deuil, et bien tant mieux pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 1:05

Ce n'est pas parce qu'on pleure les êtres disparus qu'on fait preuve de moins de calme et de sérénité. Les orientaux pleurent aussi leurs morts et connaissent la tristesse. Bien sûr, il ne s'agit pas de hurler sa douleur, de faire de grandes démonstrations d'affliction comme s'arracher les cheveux et se griffer le visage.
Quant à cette expression de "faire son deuil", je ne sais pas trop ce qu'elle veut dire et je trouve qu'on l'emploie sans s'interroger beaucoup sur sa signification. Je crois comprendre que pour bien "faire son deuil" il faut au moins avoir pu enterrer ses morts. Mouais... J'ai enterré mon père il y a deux ans, je ne suis pas certain d'avoir vraiment fait mon deuil. A chaque fois que je pense à lui, j'ai une bouffée de tristesse qui m'envahit. Bon, ben je vis avec, et voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 12:21

Citation du lundi 29 février 2016

L’art de gouverner consiste à persuader le citoyen que le mal qu’on lui fait au présent n’est fait que pour son bonheur à venir.

Georges Elgozy — La Grande Magouille, 1986.

Elgozy, Elgozy... mouais ! Encore un émigré hongrois je parie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 12:28

J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé, parmi tous les lieux divers et variés qu'on peut trouver dans cet immense château, un endroit où l'on peut poser des questions techniques concernant le forum. Donc, puisque je suis en philosophie, j'y reste et je pose ma question, même si elle n'a que peu à voir avec la philosophie.
Voilà : malgré que j'ai coché la case "Se connecter automatiquement à chaque visite", depuis quelques jours je suis automatiquement déconnecté dès que je quitte le forum. Que dois-je faire, docteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 15:37

Hé bien, tous les petits problèmes techniques, comme les demandes, critiques ou suggestions peuvent être posés au Salon Vert (le salon privé, réservé aux membres enregistrés, dans Les appartements).
Sinon, dès que j'ai un moment, je plonge dans les entrailles du panneau d'administration pour tenter de résoudre ce petit problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 19:21

Henri a écrit:

Quant à cette expression de "faire son deuil", je ne sais pas trop ce qu'elle veut dire et je trouve qu'on l'emploie sans s'interroger beaucoup sur sa signification.

Je suis plutôt d'accord. Je n'ai jamais aimé cette expression, qui pour moi ne veut pas dire grand chose. Je ne vois pas comment des parents pourraient faire le deuil d'un enfant, de même pour ceux qui ont perdu un proche lors des récents attentats, c'est impossible. Pour moi c'est une expression qui est employée par des gens qui ne sont pas touchés justement par un deuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 19:48

C'est un peu comme "Toutes mes condoléances", formule convenue, qui relève plus de la politesse ou du réflexe qu'autre chose.
Mais bon, sinon quoi dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Lun 29 Fév - 19:54

Dans ces moments plus que des mots c'est une présence qui compte je pense.

Faut laisser l'autre parler, exprimer sa peine avec ses mots, c'est je pense l'essentiel.

La présence et le réconfort c'est la base, plus que les mots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
cdang



Masculin Messages : 884
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mar 1 Mar - 9:57

Warlock a écrit:
Je suis plutôt d'accord. Je n'ai jamais aimé cette expression, qui pour moi ne veut pas dire grand chose. Je ne vois pas comment des parents pourraient faire le deuil d'un enfant
Moi, je vois très bien.

Tu baignes dans la tristesse permanente, et un jour, tu te dis « tiens, c'est la première fois que je pense à lui/elle aujourd'hui ».

Puis, le temps passant, tu as des accès de tristesse, mais qui ne sont plus qu'épisodiques (d'autant plus douloureux qu'ils contrastent avec une certaine insouciance que tu as désormais le reste du temps).

Pour illustrer, je citerai Les Roseaux sauvages, film d'André Téchiney (1994) :
Serge Bartolo a écrit:
Tu sais, c'est violent la mort d'un frère. Mais il y a un truc encore plus violent, c'est que t'oublies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mar 1 Mar - 19:19

A moins d'avoir vécu ça personnellement je ne vois pas comment on pourrait vraiment comprendre ça.

La tristesse permanente, les pensées permanentes ce sont des sentiments toujours présents après la mort d'un enfant, d'où l'impossibilité de faire "son deuil". Un terme qui pour moi ne veut vraiment rien dire, ça reste en soi, pour la vie. Les gens font avec mais sans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Jeu 3 Mar - 10:59

Le Larousse donne plusieurs définitions du deuil (puisqu'il y a plusieurs sens, même s'ils se rapportent tous à la même chose). Celle qui concerne l'expression "faire son deuil" me semble être celle-ci :

Processus psychique mis en œuvre par le sujet à la perte d'un objet d'amour externe.

Mais ça n'explique pas quel est ce processus psychique ni comment il se déroule. C'est probablement différent pour chacun. Pour ma part, c'est sûr que la tristesse que je ressens depuis que mon père (et ma mère aussi, mais c'était plus ancien) est enterré n'a plus grand chose à voir avec le mélange de sidération, de détresse et d'angoisse que j'ai connues pendant toute la semaine que j'ai passé près de lui à l'hôpital avant qu'il ne se décide à partir pour de bon. Aggravées par le fait qu'il ne pouvait pas me parler, soit à cause de la morphine, soit parce que, respirant par la bouche, il ne pouvait pas articuler le moindre mot. Une fois, nous étions autour de lui, mon frère, ma soeur et moi, et il a voulu nous dire quelque chose mais il n'y arrivait pas. Il faisait des efforts pour articuler des mots qui ne franchissaient pas ses lèvres. Il a essayé plusieurs fois mais sans succès, alors je lui ai dit qu'il ne fallait pas qu'il se fatigue, qu'il pourrait nous le dire le lendemain. Mais le lendemain il n'a pas réessayé. Pourtant, dans la nuit, il s'est réveillé en appelant très distinctement ma soeur, puis quand j'ai appelé l'infirmière, il a dit "je divague". Quand l'infirmière lui a demandé qui était la personne qu'il avait appelée, il a répondu : "C'est ma fille". Ce sont les dernières mots que je lui ai entendu prononcer. Il s'est passé encore trois jours avant qu'il rende son dernier soupir et pendant ces trois jours il n'a pas émis le moindre mot.
Alors bien sûr, quand je repense à lui, et même à ces moments éprouvants, je ne suis plus dans le même état. C'est sans doute que l'effet du deuil est passé par là. Et puis évidemment, il n'y a plus d'angoisse lorsque l'inéluctable a fini par arriver. Il reste la tristesse. Et puis il reste les questions. Est-ce à cause de la morphine qu'il n'a pas pu parler ? Est-ce que ceci ? Est-ce que cela ?...
Bref ! Changeons de sujet et passons à la

Citation du jeudi 3 mars 2016

Le temps est le rivage de l’esprit ; tout passe devant lui et nous croyons que c’est lui qui passe.
Rivarol — Fragments et Pensées philosophiques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
cdang



Masculin Messages : 884
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Jeu 3 Mar - 11:07

Mes parents ont perdu un enfant (mon frère donc), il avait 6 mois et moi un an et demie (aucun souvenir). J'ai l'impression qu'ils ont toujours vécu « normalement » malgré la profonde douleur que ça leur a causé, mais je pense que l'épisode d'alcoolisme de ma maman a quelque chose à voir avec ça. Donc pas d'oubli, non, mais quand même une capacité à continuer de vivre, se retrouver entre amis et rire, faire des sorties culturelles…

Alors quand même si, un oubli dans le sens où on n'y pense pas tout le temps, on va y repenser le soir avant de s'endormir, à l'occasion d'un anniversaire, en voyant quelque chose qui rappelle la personne disparue. Mais pas tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Sam 5 Mar - 22:21

Il y a un truc que j'évite, c'est de me focaliser sur les dates d'anniversaires d'évènements douloureux. Je n'apprends jamais les dates des décès de proche, pas besoin de ça en plus pour éprouver du chagrin...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mar 8 Mar - 8:41

Citation du mardi 8 mars 2016

Douter, ce n’est pas, comme je croyais, s’installer dans l’incertitude; c’est nourrir, l’une après l’autre, deux certitudes contradictoires.
Robert Merle, Madrapour, Folio n° 972)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mer 16 Mar - 8:46

Citation du mercredi 16 mars 2016

La seule différence importante entre le match de football et la réflexion est qu’à un match on peut assister sans y participer.
Wiktor Stoczkowski — Des hommes, des dieux et des extraterrestres, Flammarion, 1999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mer 16 Mar - 18:29

Tout dépend si on est supporter d'une équipe ou pas. Si on est au stade qu'on assiste au match et qu'on encourage son équipe alors d'une certaine manière on participe au match. Les encouragements peuvent participer au déroulement d'une rencontre, ça motive son équipe et ça peut inhiber l'équipe adverse si ces encouragements sont forts voir pire. Donc quand on assiste à un match on peut parfois participer à ce match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mer 16 Mar - 20:46

Mais si ton raisonnement est valable pour le foot, alors il est aussi valable pour la réflexion. Donc si on assiste à une séance de réflexion entre certaines personnes, notre encouragement doit les motiver, et de ce fait on participe à la réflexion.
Qu'est-ce que t'en penses-tu ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mer 16 Mar - 20:56

Je pense qu'à partir du moment ou on assiste à quelque chose on peut y participer. Dans un salle de concert on danse donc on fait les deux, pareil dans une salle de théâtre, on applaudit, donc on fait les deux.

Quand à la réflexion on peut l'avoir pendant un match de foot, en parlant de telle ou telle équipe, du match, du jeu des équipes, des joueurs, de l'arbitrage etc...   Donc en fait on peut assister à un match de Foot et participer à une réflexion dessus Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Mer 16 Mar - 22:17

Cette citation est une boutade et ne mérite pas vraiment qu'on s'y penche, je pense.
Principale différence ? Entre un sport collectif jeu de ballon et la réflexion ?
Je vois plein de différences "plus évidentes".

Si le football est l'opium du peuple, la réflexion doit être une drogue beaucoup plus onéreuse...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Jeu 17 Mar - 0:54

Warlock a écrit:
Quand à la réflexion on peut l'avoir pendant un match de foot, en parlant de telle ou telle équipe, du match, du jeu des équipes, des joueurs, de l'arbitrage etc...   Donc en fait on peut assister à un match de Foot et participer à une réflexion dessus Razz

Et est-ce qu'on peut participer à une réflexion en jouant au foot ?

Tiens, ça me fait penser à une autre citation. Elle est de Heitor Villa-Lobos, le grand compositeur brésilien. Je cite de mémoire : "les footballeurs ont l'intelligence dans les pieds." Je ne sais pas si pour lui c'était ironique ou louangeur. Même en étant un grand compositeur, en tant que brésilien il devait sans doute être assez fan de football. Donc ça devait être louangeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
cdang



Masculin Messages : 884
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Jeu 17 Mar - 17:14

Henri a écrit:
"les footballeurs ont l'intelligence dans les pieds." Je ne sais pas si pour lui c'était ironique ou louangeur. Même en étant un grand compositeur, en tant que brésilien il devait sans doute être assez fan de football. Donc ça devait être louangeur.
Mon prof de hautbois parlait de l'intelligence de mains. Pour lui, ça voulait dire qu'au final les doigts jouaient un peu tout seul, sans effort de conscience de la part de l'instrumentiste (un spécialiste des sciences cognitives dirait probablement qu'à force de travail, c'est géré par le sous-cortical).

Je ne sais pas si c'est ce que voulait dire Villa-Lobos, mais c'est une interprétation possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PARLONS PHILOSOPHIE...   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
PARLONS PHILOSOPHIE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» PARLONS PHILOSOPHIE...
» [Lecture première] De la Philosophie de l'Alchimie
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» Parlons peu (!) mais parlons bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON PRINCIPAL :: Le salon-
Sauter vers: